formations

JMJ

Ces cours introduisent à l’univers de la réflexion sur la foi.

Jacques Hospied

On assiste incontestablement à un regain d’intérêt pour « le spirituel » : spiritualités des sagesses orientales, spiritualités du bien-être, spiritualités athées, etc. Du côté chrétien aussi, on peut être séduit par ces spiritualités. Sur le plan théologique, on a mieux défini « la théologie spirituelle » et « l’histoire de la spiritualité » autour de la relation person- nelle entre l’homme et Dieu révélé en Jésus-Christ... Dans le foisonnement des spiri- tualités et à distance de tout syncrétisme, il importe de connaître « de l’intérieur » sa propre tradition. Par ailleurs, en catéchèse, on perçoit de façon plus aiguë l’importance de « l’expérience spirituelle » par rapport à un enseignement qui ne serait que doctrinal et moral (et qui n’a pas de sens sans cette expérience). Partons à la découverte de la tradition spirituelle chrétienne à travers quelques grands maîtres !

Infos

à l’UCL-Mons 
• 4 jeudis - de 17h10 à 20h
• 3-10-17 et 24 octobre 2019
• repris dans les programmes du CDER (1000a) et du CeTP
• 1,5 crédits

Daniel Procureur

Ce cours est avant tout une initiation pour qui veut découvrir le christianisme. Il débute par une lecture cursive de l’Évangile selon saint Marc pour mieux présenter ensuite l’originalité du christianisme et introduire aux différentes branches de la théologie. Parmi les questions soulevées : Qu’est-ce qui est au cœur de la foi chrétienne ? Que célébrons-nous dans les sacrements ? Qu’est-ce qu’agir en chrétien ? Quelle est la spécificité du langage religieux ?
Pour suivre le cours, il est nécessaire de disposer au minimum d’un Nouveau Testament (TOB ou Bible de Jérusalem).
Ce cours est conseillé comme introduction à tout parcours d’étude théologique.

Infos

       au Séminaire de Tournai

• 7 samedis - de 13h20 à 16h
• 12-19-26 octobre; 9-23-30 novembre et 7 décembre 2019

repris dans les programmes du Maternel et Primaire, du CDER (1000a) et du CeTP
2,5 crédits

Christophe Cossement

Ce cours propose une première approche du christianisme, accessible autant à ceux qui ne le connaissent pas qu’à ceux qui y ont déjà vécu. En partant des premières manifestations de l’intérêt religieux de l’être humain dans la préhistoire, nous découvrirons ce qui change lorsque Dieu lui-même prend la peine de se révéler, à travers l’histoire du peuple hébreu puis avec un certain Juif nommé Jésus. Nous nous demanderons aussi comment tout cela a pu infléchir le cours de l’histoire de l’humanité jusqu’à nous.

Infos

à Charleroi 
• 6 samedis
• de 9h à 12h15
• 11-18-25 janvier; 1er-8 et 15 février 2020
• repris dans les programmes pour le Maternel et Primaire, du CDER (1000b) et du CeTP
• 2,5 crédit

Patrick Willocq

Partir à la découverte du christianisme comme on part à la découverte d’une région nou- velle lors des vacances : paisiblement, sans a priori, en oubliant les « images d’Epinal » ou les raccourcis inadéquats… Prendre le temps de la découverte en poussant des portes comme on pousse celle d’une église en vacances ou que l’on s’avance dans quelques sentiers en montagne, s’émerveillant de ce que l’on découvre un peu par hasard et qui petit à petit, dessine en nous un magnifique paysage avec lequel on rentrera chez soi et que l’on racontera à ceux que la vie nous confie : nos élèves, nos familles, les jeunes et les adultes en cheminement… Comme guide, le meilleur que l’on puisse trouver : le Christ Jésus… C’est lui qui nous poussera la porte pour découvrir qui est Dieu et son projet de bonheur pour chacun de nous et comment Dieu vient nous rejoindre dans notre humanité (Dogmatique) ; c’est lui qui nous montrera comment entrer sur le chemin de vie des dis- ciples (Sacramentaire) et qui nous guidera sur ce chemin dans notre rencontre avec lui et avec les autres (Ethique) ; c’est lui qui nous appellera à vivre comme lui en communion avec son Père (Liturgie et Prière) et les autres (Ecclésiologie).

Les aspects pédagogiques ne seront pas oubliés : nous veillerons à montrer comme des notions théologiquement complexes peuvent être « vulgarisées » (au sens noble de ce terme) suivant les âges : enfants, jeunes adolescents, grands adolescents et adultes. Nous souhaitons ainsi rejoindre les préoccupations des enseignants suivant les classes qui sont les leurs ou des catéchistes suivant l’âge des cheminants qu’ils accompagnent.

Chaque étudiant disposera d’une Bible dans une édition d’étude (Bible de Jérusalem ou TOB).

L’enseignement sera dispensé sous la forme de cours magistraux présentés à l’aide de projections. Les étudiants reçoivent copie des diapositives projetées reprenant sous forme très détaillée l’ensemble du cours. L’évaluation demandera à l’étudiant d’être capable de présenter le christianisme suivant le lieu de sa vie professionnelle ou ministérielle.

 

Infos

• à Mons
• 6 mercredis
• de 16h45 à 20h
• 6-13-20-27 novembre; 4 et 11 décembre 2019
• repris dans les programmes pour le Maternel et Primaire, du CDER (1000b) et du CeTP
• 2,5 crédit

Benoît Lobet

La littérature de fiction – romans, poésie – n’est pas seulement un divertissement. Elle est, comme tous les beaux-arts, une création par laquelle les écrivains se mettent au service d’une réalité qu’ils imaginent, certes, mais qui les dépasse et qui possède une consistance inattendue, qui lève un coin du voile sur le mystère de l’être humain, du monde, et de Dieu. Qu’ils soient croyants ou non, ces grands noms de la littéra- ture (Balzac, Proust, Yourcenar, Claudel, Mauriac, Bernanos, Bianciotti, Houston, etc.) permettent à leurs créatures de dire quelque chose du Créateur. Ils contribuent à le « révéler », comme on dit que la Bible « révèle » Dieu, le donne à connaître. Mais, après tout, la Bible n’est-elle pas elle-même, et d’abord, un formidable roman, le vrai Roman de la Vie ?

Infos

Séminaire de Tournai
5 mardis 
de 16h45 à 19h
12-1-26 novembre; 3et 10 décembre 2019

repris dans les programmes du CDER et CeTP
1,5 crédit

Patrick Willocq

 …ou comment l’Art peut devenir l’allié de tous ceux qui souhaitent découvrir et transmettre les contenus de notre Foi ?... S’il est un univers qui a suscité, au cours des siècles, la création artistique, c’est bien la Foi chrétienne ! La Beauté n’est-elle pas l’une des meilleures expressions de la Transcendance de Dieu ? Entrons dans une église, et nous découvrons, dans son architecture, dans les sculptures et les images qui l’habitent, un univers symbolique qui nous « dit » Dieu, un lieu « théologique » donc, univers symbolique dont les clés peuvent ouvrir les pages des contenus de notre foi… La Musique n’est pas de reste : écoutons une Passion de J.S. Bach et nous sommes immédiatement plongés au cœur du Mystère de Pâques ; la comédie musicale et la chanson dite « de variétés » peuvent aussi transmettre une certaine spiritualité, voire un certain contenu de Foi… N’oublions pas le 7ème Art ! Depuis L’Évangile selon saint Matthieu de Pasolini (1964) jusqu’à Des hommes et des dieux de Bauvois (2010) en passant par l’œuvre de réalisateurs comme Bresson, Tarkovski, Bergman ou Kieslowski et tant d’autres, le Cinéma n’est-il pas lui-même, et en de multiples exemples, chemin de spiritualité… Comment s’y retrouver parmi tous ces « pédagogues de la Foi » que sont les diverses formes d’Art ?...

Si ce cours s’adresse bien sûr aux étudiants de l’I.S.T.D.T. et aux enseignants du cours de Religion catholique (« Parce qu’il est en même temps expression et invitation, l’art est chemin d’accès au mystère et à sa contemplation… » - Programme de religion catholique – Enseignement secondaire, Humanités générales et technologiques, Humanités professionnelles et techniques, Licap, Bruxelles, 2003, p. 29), il pourra être aussi très utile aux candidats diacres, aux animateurs en pastorale au service de la catéchèse et aux catéchistes paroissiaux, ainsi qu’aux accompagnateurs du catéchuménat et à tous ceux qui sont impliqués dans l’acte de la transmission de la Foi et de ses contenus. Ce cours se verra heureusement complété cette année par le cours Littérature et théologie : création littéraire et discours sur Dieu.

L’enseignement sera dispensé sous la forme de cours magistraux présentés à l’aide de projections. Les étudiants reçoivent copie des diapositives projetées reprenant sous forme très détaillée l’ensemble du cours. Un bref travail écrit en lien avec la pratique professionnelle viendra valider le cours.

 

Infos

à Mons

5 mardis
de 17h15 à 19h30
24 septembre; 1er -8-15 et 22 octobre 2019

repris dans les programmes du CDER et CeTP
1,5 crédit

Patrick Willocq

Un cours qui est né de constats : les mythes peuplent l’univers religieux de toutes les cultures, et la nôtre aussi : l’Illiade et l’Odyssée, Œdipe et sa mère Jocaste, les mythes de la création, Don Juan, Orphée et Eurydice, Tristan et Yseut, Faust, La Belle et la Bête… les cultes populaires reprennent vigueur en beaucoup d’endroits… des fondamentalismes créationnistes apparaissent aux quatre coins de la planète… la magie aussi est omniprésente : qui ne se souvient avec attendrissement du mythique film de Walt Disney, sorti en 1963, Merlin l’Enchanteur, adaptation libre de la légende arthurienne ?... et, bien plus près de nous, qui n’a pas lu, vu ou au moins entendu parler de la série des sept épisodes (2001 à 2011) proposant en images les romans de J. K. Rowling, Harry Potter ?...

Ainsi, dans un monde qui se définit comme scientifique, techniciste et sécularisé, qui se revendique d’être déconnecté de tout aspect religieux, on n’a jamais tant parlé (et même vendu…) de mythes, de magie, de croyances, divination et autre sorcellerie, autant de concepts religieux traditionnels qui ont de plus envahi les univers des enfants et des jeunes que nous rencontrons dans nos cours de religion ou nos parcours catéchétiques… Leur étude est notamment l’objet de l’anthropologie religieuse. Notre cours va tenter une (petite) introduction à cette anthropologie religieuse et veillera, dans le cadre de la formation d’enseignants du cours de Religion catholique ou de catéchistes, à soumettre les questions soulevées à l’éclairage de la doctrine chrétienne. L’enseignement sera dispensé sous la forme de cours magistraux présentés à l’aide de projections. Les étudiants reçoivent copie des diapositives projetées reprenant sous forme très détaillée l’ensemble du cours. Un bref travail écrit en lien avec la pratique professionnelle viendra valider le cours.

Infos

à Mons
• 5 mardis
• de 17h15 à 19h30
• 3-10-17-24 et 31 mars 2020
• repris dans les programmes du CDER (1000b) et du CeTP
• 1,5 crédit

Nous utilisons des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur sur notre site internet. Lorsque vous visitez notre site, vous acceptez nos cookies.